Un administrateur du site de pédophiles Playpen écope de 20 ans de prison

La justice américaine vient de condamner à 20 ans de prison ferme un administrateur du site Playpen, un portail dédié aux images et vidéos pédophiles.

La lutte contre la pédophilie et les pédophiles ne connait pas le moindre répits. Dernier cas important en date, l’affaire du portail Playpen. Imaginez la monstruosité de cet espace web. 150.000 membres se vendant et/ou s’échangeant photos et vidéos pédopornographiques. Certains des membres s’échangeant aussi des liens vers des vidéos de jeunes youtubeurs/youtubeuses. J’y reviendrais plus bas.

David Lynn Browning, 47 ans, était un important administrateur de PlayPen. Il a été condamné à 20 ans de prison ferme ce mardi 7 février 2017. Hébergé dans le Dark Net, PlayPen était dans le collimateur des autorités depuis plusieurs années. Il est le deuxième opérateur clé de cet espace à être emprisonné. En janvier 2017, un autre administrateur a été condamné à la même peine. Browning était responsable de la gestion quotidienne du site, de la modération des discussions et de la gestion des listes de membres. Pour accéder à ce monstrueux espace, il fallait passer par un adresse particulière exploitant le réseau d’anonymat The Onion Router (Tor).

Après l’arrestation des administrateurs, PlayPen a fait parlé de lui du côté du FBI. Je vous expliquais en janvier 2016 comment l’agence fédérale avait continué à faire tourner les forums durant deux semaines, le temps d’infiltrer et récupérer des informations sur les utilisateurs. Des dizaines de milliers de messages étaient diffusés traitant d’abus sexuels sur des enfants. En novembre, le FBI avouait avoir gardé en ligne quelques jours 23 sites pédophiles afin de peaufiner sa traque.

Le DoJ a déclaré que l’action du FBI avait conduit à l’arrestation de 51 personnes liées au site et avait permis de sauver 55 enfants victimes de mauvais traitements. Le coadministrateur de Browning, Steven W Chase, également arrêté par le FBI devrait être bientôt condamné.

PizzaGate

Parmi les messages diffusés par ces violeurs d’enfants, des liens renvoyant sur des vidéos anodines d’adolescents se diffusant sur Youtube. Anodines vidéos, pas tant que ça. Les jeunes gens, en tenues légères se filmant en train de jouer au foot, dans leurs chambres, proposant des tutos de maquillage … attiraient les pervers souhaitant se rinçant l’œil, ou diffusant des messages ayant pour mission d’attirer les enfants dans leurs filets. Le Parisien s’inquiétait d’ailleurs de cette forme d’approche dans un article diffusé fin janvier. Bref, parents, soyez attentif à ce que diffusent vos enfants sur la toile. Pas question de tomber dans la paranoïa, mais comme dans la vie physique, protégez vos mômes.

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-03-19T12:47:19+00:00 février 10th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire