VR, IA, prothèses bioniques : 10 startups innovantes qui intègrent Y Combinator

Technologie : La durée de vie d’une startup est courte, mais quand elle intègre l’incubateur Y Combinator elle a quelques chances de plus de rester en vie et de grandir. En voici 10 qui viennent de trouver refuge chez le géant californien. L’occasion de décrypter quelques tendances à l’œuvre.

Voici une sélection de dix projets parmi les 100 startups qui ont rejoint le fameux incubateur californien Y Combinator lors de la 24 ème édition du Demo Day qui s’achevait hier. A noter, selon Techcrunch, que les investisseurs potentiels étaient plus présent à cette session qu’aux précédentes, preuve de l’appétence toujours plus forte pour l’écosystème des startups et les ruptures qu’elles proposent.

Y Combinator a sélectionné ces projets parmi 7.200 startups qui ont postulé sur cette session, en provenance de 22 pays. Les dix projets que nous mettons en avant permettent de se rendre compte de l’importance des nouvelles technologies et des modèles économiques de plate-forme qui prédominent. De la création d’environnement VR à l’USB des prothèses bioniques en passant par le CDN P2P sans serveur ; le tour des projets innovants.

Pantheon, l’outil de création d’environnement de VR

Construire un jeu vidéo avec la technologie de réalité virtuelle n’est pas chose simple et le principal défi c’est de tester les mécaniques de jeu pour les rendre ludiques.

 

L’outil de la Pantheon permet de modeler des structures dans un environnement de réalité virtuelle. (Source : Pantheon)

La société Pantheon a construit un outil de création de jeux en réalité virtuelle qui permet de créer des formes, de les sculpter, et d’ajouter des textures pour créer un environnement de réalité virtuelle. Les créateurs de jeu peuvent ensuite publier leurs jeux sur la plate-forme Pantheon, qui espère ainsi devenir un hub fréquenté. 10 jeux ont déjà été réalisés avec l’outil.

Le site de Pantheon

Hivy, la plate-forme de commande pour les fournitures de bureau

Hivy propose un logiciel qui permet aux employés de soumettre directement à leurs services généraux les matériels dont ils ont besoin au bureau. Mais cela fonctionne aussi pour les commandes de nourriture. Le gestionnaire peut ensuite approuver les achats et une offre est instantanément soumise à 45 fournisseurs déjà intégrés à la plate-forme Hivy. Slack, Eventbrite ou encore Gigster utilisent Hivy pour fournir à leur employés boissons, chargeurs d’ordinateurs portables, ou encore meubles.

 

Des fournitures de bureau aux sucreries, Hivy met en relation les services généraux avec des fournisseurs via une plate-forme. (Source : Hivy)

Hivy facture à la fois les clients et les fournisseurs via un abonnement mensuel et prend une commission sur chaque achat. Le marché américain des fournitures de bureau est évalué à 400 milliards de dollars par an. Une mine pour Hivy.

Le site de Hivy

Cambridge Bio-Augmentation Systems, la norme plug-and-play pour la bionique humaine

CBAS veut créer l’équivalent du port USB pour le corps humain. La startup a mis au point un implant low-cost qui peut connecter n’importe quel dispositif bionique, comme des prothèses, et donner aux patients la possibilité de les contrôler.

L’entreprise a également créé le premier implant nerveux qui permet de live streamer des données depuis le jarret d’un cochon. A termes, CBAS veut être être en mesure de proposer une norme de connectivité sur laquelle se reposent les futurs implants bioniques. Dix entreprises utilisent déjà ce protocole.

Le site de Cambridge Bio-Augmentation Systems

Cowlar, le Fitbit pour les vaches

Cowlar propose un collier connecté pour les vaches qui permet de suivre leur température ou encore leur activité. Le collier peut alerter l’éleveur quand une vache à un sabot infecté en repérant un changement de sa démarche, ou identifier qu’une vache va produire du lait quand elle est enceinte. Cowlar coûte 69 $ par vache avec un abonnement de 3 $ par mois et propose en plus un routeur alimenté par énergie solaire qui collecte les données en provenance des colliers. 600 vaches sont déjà suivies sur la plate-forme, et 7.200 sont en attente. 103 vaches malades ont déjà été repérées par le système.

 

Le collier peut alerter l’éleveur quand une vache à un sabot infecté en repérant un changement de sa démarche. (Source : Cowlar)

Il a déjà la possibilité de construire une entreprise de 11 milliards de dollars sur les vaches laitières, et pourrait entrer sur le marché 3X plus gros bovins de bœuf prochaine. Alors que l’idée peut sembler ridicule, les vaches sont une grande partie de l’économie, et plus de données sur eux conduit à plus de revenus d’eux.

Le site de Cowlar

Algoriz, l’IA qui transforme les idées en algorithmes de trading

Algoriz permet aux traders de transformer des idées en algorithmes de trading sans avoir à embaucher un développeur et attendre des semaines voir le code être livré. La société permet aux traders de taguer leurs idées en anglais, idée qui sont ensuite mmises directement en code.

Depuis son lancement (ce mois ci), Algoriz a signé un deal avec 500 traders professionnels. La société a également reçu une lettre d’intention d’un hedge fund travaillant sur 200 millions de dollars.

Le site de Algoriz

Fiix, le Uber de la réparation automobile

Fiix envoie des mécaniciens au domicile des clients pour effectuer des réparations dans les 3 heures après la demande. 80% de toutes les réparations peuvent être faites dans le garage des particuliers mais les mécaniciens travaillent habituellement dans des garages professionnels faute d’avoir leur propre clientèle.

 

La promesse de Fiix : 30% de facture en moins en se passant des garages professionnels. (Source : Fiix)

Fiix connecte donc les mécaniciens directement avec les clients. La promesse : 30% de facture en moins en se passant des garages professionnels. La société revendique 38% de marge unitaire et une croissance de 41% par mois depuis l’an passé.

Le site de Fiix

NanoNets, une API de machine learning

L’apprentissage machine va certainement changer de nombreux métiers, mais il est compliqué de les construire en partant de zéro. L’API de NanoNets facilite le travail en proposant une plate-forme où sont téléchargées les données, puis analysées en 10 minutes. Commence alors la phase de visualisation. Rien de neuf me direz-vous par rapport à ce que propose Azure ou AWS ? La différence ? NanoNets est capable de recycler les apprentissages des travaux précédents pour réduire la quantité de données dont il a besoin pour effectuer les tâches à venir.

 

En utilisant les données d’autres clients, Nanonets promet d’accélérer le temps d’apprentissage des machines. (Source : Nanonets)

En travaillant avec plusieurs clients, l’entreprise assure pouvoir améliorer ses systèmes beaucoup plus rapidement que n’importe quel autre acteur. La société revendique 1 million d’appels par semaine sur son API et vend un abonnement à 99$/mois jusqu’à 10.000 appels.

Le site de Nanonets

Bicycle AI, le support client avec une AI

Bicycle est un service de support client complet qui utilise l’intelligence artificielle pour répondre aux questions 24/7. La startup assure pouvoir résoudre 60 à 80% des appels de niveau 1 pour 3 dollars par cas, et ce en margeant à 80%. Elle a déjà traité 75.000 conversations avec 5 clients sur une phase bêta avec un temps de réponse de 30 secondes.

Bicycle AI revendique une croissance de 20% par semaine. Pas très étonnant, quand on sait que le marché du support est massif pour l’IA, qui pourrait rapidement remplacer le personnel des centres d’appels.

Le site de Bicycle AI

Peer5, le CDN P2P sans serveur

Peer5 est un CDN peer-to-peer pour le streaming vidéo en direct déjà utilisé par Sony et Dailymotion. La société essaie de résoudre le problème de la gestion des flux au delà du million d’utilisateurs simultanés.

 

Contrairement aux solutions de streaming traditionnelles, le streaming vidéo peer-to-peer s’améliore avec le nombre de personnes connectées. (Source : Peer 5)

L’idée : contrairement aux solutions de streaming traditionnelles, le streaming vidéo peer-to-peer s’améliore avec le nombre de personnes connectées. La société travaille uniquement en javascript, ce qui permet de se passer des plugins.

Après cinq ans d’itération sur plus de 1,4 milliard de sessions vidéo, Peer5 compte maintenant 25 clients payants. En se passant de serveur, Peer5 peut facturer la moitié du prix habituel et réaliser tout de même 98% de marges.

Le site de Peer 5

Tetra, la prise de note automatique en réunion

Beaucoup de notes de réunion sont prises aujourd’hui avec OneNote ou Evernote. Tetra propose la prise de note s’insérant automatiquement dans une conversation téléphonique et en vous envoyant ensuite un enregistrement entièrement consultable.

Le document peut être au préalable édité manuellement pour un coût de 50 cents la minute. Le défi pour l’heure ? S’affranchir des considérations éthiques sur l’utilisation du service avec des tiers. Deux milliards d’heures de conférences téléphoniques sont comptées chaque année, et Tetra compte bien prendre une part de ce marché avec son IA.

Le site de Tetra

  • Y Combinator : 10 startups qui deviendront (peut-être) des licornes
  • Halle Freyssinet : quel intérêt pour le patron de Free ?
  • Lutte contre le terrorisme : la Silicon Valley s’étrangle avec le décret de Donald Trump

VR, IA, prothèses bioniques : 10 startups innovantes qui intègrent Y Combinator

Source : L’article << VR, IA, prothèses bioniques : 10 startups innovantes qui intègrent Y Combinator >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-03-22T22:48:27+00:00 mars 22nd, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire