Windows 10 : le plus grand obstacle à son succès, c'est encore Windows 7

Analyse : Alors que la Creators Update, mise à jour majeure de Windows 10 est en ligne, le sort du nouvel OS réside entre les mains des utilisateurs qui sont encore profondément amoureux de Windows 7.

 

Les nouveaux designs et form factors, et la montée de deux-en-un comme le Surface Pro pouvant fonctionner à la fois comme un PC et une tablette, donnent aux consommateurs et aux entreprises une raison d’investir dans le dernier système d’exploitation de Microsoft.

Et Windows 10 a fait quelques incursions significatives jusqu’à présent : il équipe désormais plus d’un quart des PC connectés à Internet.  Toutes les données comme celles-ci doivent être examinées en termes de tendances plutôt que de détails, bien sûr, mais en février dernier – les données les plus récentes disponibles – Windows 7 était à 48%, Windows 10 à 25%, et Windows XP à 8,4%.

Le contraste est visible par rapport à juin 2015, soit juste avant l’arrivée de Windows 10. Windows 7 était à 61%, Windows 8.1 à 13%, Windows XP à 12% et Windows 8 à seulement 3%.

Quelques points évidents sautent aux yeux

Premièrement, l’usage de Windows XP n’a que très peu changé avec l’arrivée de Windows 10. Ce n’est pas surprenant. Windows XP n’était pas compris dans le programme de mise à jour gratuit proposé par Microsoft.

Windows XP a depuis très longtemps dépassé la date de vente, et la plupart des équipements exécutant XP sont probablement si vieux qu’ils ne peuvent de toute façon pas être mis à niveau. Si les utilisateurs sont satisfaits d’un tel système d’exploitation antique et non sécurisé, il est probable qu’ils continueront de l’utiliser jusqu’à ce que leur terminal rende l’âme ou que le soleil se dilate et vaporise finalement la Terre.

Deuxièmement, Microsoft a fait du bon travail en encourageant les utilisateurs à délaisser Windows 8. Peut-être n’avaient-ils pas besoin de beaucoup d’encouragements compte tenu de l’accueil reçu par Windows 8. Pour Windows 8.1, sans surprise, son histoire est similaire et l’utilisation a chuté rapidement. Cela signifie probablement que de nombreux utilisateurs ont été heureux de profiter de la mise à jour gratuite vers Windows 10.

Mais qu’en est-il de Windows 7 ? C’est le point essentiel, bien sûr. L’usage a décliné selon les données de NetMarketShare de 61% à 48% en 18 mois, ce qui à première vue semble un déclin rapide.

Mais la grande question qui se pose pour Microsoft est de savoir si l’érosion de l’usage de Windows 7 se poursuivra.

En regardant les chiffres avec plus d’attention, on constate que le gros de la baisse de Windows 7 est intervenu durant la première année. Depuis avril 2016, l’utilisation de Windows 7 est demeurée assez stable. Elle remonte même entre janvier et février dernier !

C’est probablement parce que la plupart des migrations sont le fait des consommateurs. Des catégories plus prudentes et les entreprises en particulier n’ont pas sauté le pas.

Avec Windows 7, Microsoft a développé un bon produit apprécié des entreprises. Il est désormais testé et éprouvé, fonctionne avec leur infrastructure existante et leurs utilisateurs sont confiants dans son utilisation. Et ils s’inquiètent du grand saut que pourrait représenter le passage à Windows 10.

D’autres envisageront sans doute la mise à niveau de Windows 7 vers la fin de son cycle de vie (le support étendu de Microsoft, incluant les mises à jour de sécurité, prend fin en janvier 2020).

À moins que Microsoft ne trouve un ensemble convaincant d’arguments pour encourager les mises à niveau, Windows 7 va suivre la même voix que Windows XP et devenir un système d’exploitation qui ne mourra pas. Cela pourrait devenir un véritable casse-tête pour Microsoft si cela se produit.

Microsoft, bien sûr, aimerait beaucoup que le plus d’utilisateurs possible rallient Windows 10, ne serait-ce seulement que pour l’aider à enflammer l’écosystème applicatif qu’il essaie de construire. Beaucoup espèrent que la version Windows 10 Creators Update intensifiera les déploiements en entreprise. Et un dirigeant de Microsoft a déjà averti que Windows 7 “ne répond pas aux exigences d’une technologie moderne, ni aux exigences de haute sécurité des départements IT.”

Microsoft a grandes ambitions pour Windows 10, même s’il a reconnu qu’il n’atteindrait pas son objectif d’un milliard de terminaux Windows 10 d’ici 2018. L’atteinte de cet objectif dépendra grandement de sa capacité à persuader les fans de Windows 7 de migrer plus tôt, et non plus tard – ou jamais.

Windows 10 : le plus grand obstacle à son succès, c'est encore Windows 7

Source : L’article << Windows 10 : le plus grand obstacle à son succès, c'est encore Windows 7 >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-04-13T00:08:03+00:00 avril 13th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire